Complications du diabète

Qu'est-ce que la polyneuropathie diabétique: formes, causes, symptômes et méthodes de traitement

La complication la plus courante du diabète est la neuropathie diabétique. Il est diagnostiqué chez 30 à 50% des patients.

Les troubles des systèmes végétatif et somatique, la sensibilité altérée et la conduction nerveuse peuvent parler de sa présence.

Qu'est ce que c'est

En médecine, on entend couramment par neuropathie diabétique l’ensemble des syndromes de violation des divisions du système nerveux autonome et du système périphérique.

Ils surviennent à la suite de troubles des processus métaboliques du diabète. Il existe plusieurs formes de neuropathie diabétique.

Ce diagnostic est l’une des complications les plus graves et les plus fréquentes du diabète. Il se caractérise par des symptômes d'altération de la sensibilité et de la conduction de l'influx nerveux, des troubles du système somatique et bien plus encore.

Lors du traitement de la neuropathie, ils s'adressent à divers spécialistes: urologues, dermatologues, gastro-entérologues, neuropathologistes et endocrinologues.

Classification et formulaires

La neuropathie est périphérique et autonome.La neuropathie est classée selon les points suivants:

  • mécanisme de dommage: axonal, neuropathique, démyélinisant;
  • par type de fibre nerveuse: sensoriel-moteur, autonome, sensoriel, mixte, moteur;
  • en fonction de la zone de lésion nerveuse: sensorielle (la sensibilité des tissus est perturbée), sensorielle (lésion mixte), moteur (la fonction motrice et la fonction musculaire est perturbée).

Les causes

Le principal facteur d’apparition de la neuropathie diabétique est une glycémie élevée et stable, ce qui finit par entraîner des modifications du fonctionnement et de la structure des cellules nerveuses.

De plus, les causes de neuropathie peuvent être:

  • âge supérieur à 60 ans;
  • hypertension artérielle;
  • l'obésité ou l'embonpoint;
  • long cours de diabète;
  • la présence de mauvaises habitudes;
  • phase de décompensation.

Pathogenèse

Les plus importants dans la pathogenèse de la neuropathie sont les troubles métaboliques et la microangiopathie (modifications structurelles ou fonctionnelles des capillaires, responsables de la microcirculation dans les fibres nerveuses).

Les modifications apportées à Exchange incluent les processus suivants:

  • une diminution du taux de myo-inositol, accompagnée d'un épuisement de la synthèse du phospho-inositol, entraînant une altération de l'influx nerveux et une chute du métabolisme énergétique;
  • augmentation du stress oxydatif;
  • activation du shunt polyol (altération du métabolisme du fructose);
  • glycosylation enzymatique et non enzymatique des composants structurels de la fibre nerveuse - tubuline et myéline;
  • production de complexes auto-immuns.

Les symptômes

Les principaux symptômes de la neuropathie diabétique sont les suivants:

  • engourdissement;
  • symptômes neuropathiques négatifs;
  • sensation de brûlure;
  • électromyographie;
  • paresthésie;
  • la latence;
  • réduction significative ou absence de réflexe de genou et de réflexe d'Achille;
  • perturbation excessive de la sensibilité;
  • marche avec facultés affaiblies.
Chaque type de neuropathie peut être accompagné de signes supplémentaires.

Diagnostic et traitement

Tout d'abord, pour le diagnostic de neuropathie, le spécialiste vérifie la sensibilité du patient. Une injection est donnée à la définition de la douleur.

Les sensations tactiles sont également contrôlées par le toucher, la pression, le monofilament, la chaleur et le froid. Les sensations de vibration sont déterminées à l'aide d'un diapason.

Sans frais et sans vérifier le réflexe du genou. Le patient peut effectuer toutes ces actions de manière indépendante, ce qui l’aidera à déterminer s’il est atteint de neuropathie diabétique. Un médecin utilisant un équipement spécialisé déterminera le type, le stade et la gravité du diagnostic.

Pour un traitement utilisant une méthode complète de thérapie, qui comprend:

  • acide alpha lipoïque. Il empêche l'accumulation de glucose dans les tissus nerveux et active également certaines enzymes dans les cellules capables de restaurer les nerfs touchés.
  • des analgésiques;
  • vitamines du groupe B. Ils bloquent l’effet toxique du glucose sur les nerfs;
  • Actovegin. Utilise du glucose, stabilise la microcirculation sanguine;
  • inhibiteurs de l'aldose réductase. Réduit les effets négatifs du glucose sur le corps;
  • agents à base de calcium et de potassium. Réduisez les engourdissements et les crampes.

Ostéomyélite

Une des complications courantes du diabète est la neuropathie des membres inférieurs, accompagnée de la formation de pied diabétique. Il se développe principalement après 5 à 7 ans à partir du début de la maladie chez le premier type de diabète. A la seconde, ce diagnostic apparaît beaucoup moins souvent.

Pied diabétique

Le facteur sous-jacent au développement de complications du diabète est un faible niveau de compensation du glucose. Un tel symptôme est observé en raison d'une forme grave de la maladie ou du non-respect des recommandations de l'endocrinologue. Une glycémie élevée et des gouttes soudaines affectent négativement les fibres nerveuses et la paroi vasculaire.

Les syndromes du pied diabétique sont les suivants:

  • baisse de l'immunité;
  • angiopathies (troubles vasculaires);
  • infection des ulcères;
  • l'ostéoporose et les dommages osseux.

Le pied diabétique peut se présenter sous forme ischémique et neuropathique, en fonction des troubles prévalant. Cependant, les deux facteurs sont souvent impliqués simultanément.

Sensomoteur

En raison de la neuropathie sensorimotrice, la capacité de mouvement est réduite et des sensations étranges peuvent survenir en raison de lésions nerveuses.

La raison principale du diagnostic est la maladie, ou lésion nerveuse. Ce processus peut se produire en dehors de la moelle épinière et est appelé neuropathie périphérique.

Cette maladie est une pathologie, en conséquence, elle peut affecter les nerfs importants, dont la fonction est de fournir des sensations ou des causes de mouvement. Ainsi, une neuropathie sensorimotrice peut se développer. Son but principal est d'influencer le mouvement.

La polyneuropathie sensomotrice est un processus systémique qui endommage les cellules nerveuses et a également un effet sur les fibres nerveuses et la couverture nerveuse.

En raison de nombreuses lésions cellulaires, le processus de ralentissement des signaux nerveux se produit. Et en raison de l'impact de la neuropathie sur les fibres nerveuses ou des cellules entières peut être une perte de performance.

Un symptôme fréquent est une diminution de la sensibilité dans l'une des zones du corps, et la pathologie est souvent accompagnée de:

  • difficulté à avaler;
  • la difficulté d'utiliser les mains;
  • sensation de brûlure;
  • faiblesse dans diverses parties du corps;
  • picotements;
  • douleur et difficulté à marcher;
  • sensations anormales dans n'importe quelle partie du corps.

Les symptômes de la neuropathie sensorimotrice peuvent se développer à des vitesses différentes, rapidement et lentement, sur plusieurs semaines ou plusieurs années. Le plus souvent, cette pathologie commence à se manifester au bout des doigts.

Autonome

La neuropathie diabétique autonome est une pathologie qui affecte spécifiquement la partie végétative du système nerveux. Elle a pour principale fonction de contrôler et de coordonner le travail des organes internes. La manifestation de divers troubles de la part de nombreux organes est également caractéristique.

Les symptômes qui apparaissent avec ce diagnostic se manifestent sous la forme de:

  • nausée soudaine;
  • brûlures d'estomac;
  • flatulences;
  • la diarrhée;
  • la constipation;
  • en mangeant même une petite quantité de nourriture, il y a une lourdeur dans l'estomac;
  • ralentir le transport des aliments de l'estomac aux intestins.

Ces symptômes indiquent un fonctionnement anormal de l'estomac.

Au cours de cette opération, les nerfs responsables de l’état de l’intestin grêle peuvent également être endommagés, ce qui entraine alors le développement de la diarrhée nocturne.

En raison de la défaite des fibres, des nerfs, responsables du fonctionnement du système urogénital, peuvent provoquer une parésie de la vessie. Lorsque ce diagnostic ne survient pas, il est urgent d’uriner, ce qui accroît le risque d’infection des voies urinaires. Les patients se plaignent souvent d'une vidange rare, rapide ou involontaire de la vessie.

Avec la neuropathie autonome, les nerfs responsables de l'érection lors de l'excitation sexuelle chez les hommes sont affectés. Cela conduit souvent à un dysfonctionnement érectile, qui ne supprime pas le désir sexuel et le désir chez le patient. Pour ce qui est de la femme, les patients peuvent se plaindre d’une grave sécheresse vaginale, ainsi que de l’absence ou de la réduction du désir sexuel.

Vidéos connexes

Prévention et traitement de la neuropathie diabétique:

La neuropathie diabétique est l’une des complications les plus courantes chez les diabétiques; elle est diagnostiquée chez près de la moitié des patients. Il se présente sous différentes classifications et formes, chacune ayant ses propres caractéristiques de cours et de symptômes. Le plus souvent, ce diagnostic survient chez les patients atteints du premier type de diabète.