Le diabète

Examen du diabète par anatomie pathologique

Le diabète, comme toute autre maladie grave, affecte grandement le corps humain.

Avec le développement du diabète sucré, on observe non seulement des modifications hormonales, mais également des processus pathologiques affectant divers organes internes et groupes d’organes.

L’étude des caractéristiques anatomiques de l’organisme des patients atteints de diabète sucré incombe à la section de la médecine appelée anatomie pathologique. Quelle est la différence avec la pathologie associée au diabète sucré?

Anatomie pathologique: de quoi s'agit-il?

La structure interne d'une personne, ainsi que les caractéristiques de la structure et du développement de ses organes, sont étudiées par la morphologie humaine.

Les modifications d'organes non caractéristiques d'une personne en bonne santé et résultant du développement d'une maladie font l'objet d'une étude d'anatomie pathologique.

Les particularités de l'influence d'une pathologie sur une personne sont les données les plus importantes qui aident à développer et à mettre en œuvre le traitement approprié. Il est particulièrement important de comprendre le mécanisme de l'impact de la maladie afin de comprendre les causes d'une maladie.

La régularité des soins symptomatiques, qui restent dans certains cas le seul moyen de sauver la vie du patient, dépend aussi largement des connaissances acquises grâce à la patanatomie. Par conséquent, l'ouverture et l'examen des corps, ainsi qu'une étude approfondie du matériel chirurgical, constituent l'un des principaux moyens de développement de la médecine.

Pathologie - une méthode importante d'enseignement du nouveau personnel médical.

Panatomie du diabète sucré: caractéristiques générales

L'anatomie des patients diabétiques est étudiée par une section de la médecine appelée pathologie du système endocrinien.

Les changements dans le pancréas sont à la fois la cause et le signe morphologique de la maladie, mais dans certains cas, ils ne peuvent être retrouvés.

Le symptôme morphologique le plus significatif du diabète est la présence de dépôts de glucose dans les tissus, en particulier dans l'épithélium des tubules rénaux. Ces conséquences de la hausse du taux de sucre sont parfaitement détectées par la méthode Best. Le deuxième signe qui caractérise le tableau anatomo-pathologique du diabète est l'angiopathie des vaisseaux.

En même temps, ce ne sont pas les macrorésions causant la cardiosclérose et les crises cardiaques qui sont plus caractéristiques mais la microangiopathie, lorsque des processus dégénératifs se produisent dans les capillaires. Dans ce cas, l'apparition de pathologies telles que la neuropathie, des lésions des capillaires des reins et des vaisseaux sanguins de la rétine de l'œil est possible.

Une violation apparente de la morphologie indique un long trajet de la maladie.

Avec le développement prolongé et intensif du diabète, une violation de la morphologie des organes internes, en particulier du pancréas, est détectée. Des changements de nature dystrophique ou atrophique peuvent également être détectés dans d'autres glandes et organes, y compris ceux liés au système nerveux central.

Classification

La maladie est généralement divisée en 4 formes différentes, en fonction de l'origine attendue de la maladie.

Formes étiologiques de diabète:

  • premier type;
  • deuxième type;
  • gestationnel;
  • latent.

Examinons les caractéristiques de chacune des formes de cette maladie endocrinienne. Pour le premier type, la destruction absolue de cellules de la glande spécifiques capables de produire de l'insuline est caractéristique.

En conséquence, la production de cette hormone vitale est complètement arrêtée et une personne n'est pas en mesure de transporter le glucose directement dans les cellules du corps. Le second type est caractérisé par le développement d'une insensibilité à l'insuline chez le patient.

Il est donc nécessaire d’avoir une quantité normale ou même accrue de cette hormone dans le sang - synthétisée par le pancréas ou même venant de l’extérieur avec des injections. Cette pathologie des récepteurs de l'insuline se développe généralement sur le fond de l'obésité.

La forme gestationnelle est connue comme le diabète enceinte. Il se caractérise par une diminution de la tolérance au glucose pendant la grossesse et une hyperglycémie importante.

Après la naissance, l'état du corps est généralement normalisé sans influence extérieure.

Le diabète latent est essentiellement une condition pré-diabétique du corps. Il se caractérise par un développement très lent de la résistance à l'insuline et pendant assez longtemps sans symptôme perceptible. Cette maladie, que de nombreux médecins considèrent comme le stade de la maladie, ne peut être déterminée qu’à l’aide de plusieurs tests de glycémie.

Si cet indicateur de sang atteint 120 mg et que le résultat est maintenu fermement - il y a une raison de parler de prédiabète. Ils parlent également de la manifestation de la maladie. La manifestation est la première manifestation clinique du diabète.

La manifestation indique un développement significatif de la maladie.

Ne confondez pas cette affection et l’apparition de la maladie, car une diminution importante de la résistance des récepteurs à l’insuline pendant assez longtemps peut survenir sans aucun symptôme.

Signes morphologiques et manifestations pathologiques

Avec le développement de la maladie, il y a une accumulation progressive d'amyloïde dans le pancréas.. Dans le cas du diabète avancé, il existe même un remplacement complet des formations amyloïdes des îlots de Langerhans.

Dans certains cas, il y a fibrose du pancréas, lorsque les bosses de l'insuline sont remplacées par du tissu conjonctif non fonctionnel.

Les étapes de l'athérosclérose

Les pathologies capillaires décrites ci-dessus conduisent, au fil du temps, à des perturbations plus sérieuses de la fonctionnalité du système circulatoire. Ainsi, l'athérosclérose prononcée est l'une des conséquences du développement de la maladie.

N'étant pas un mal spécifique, il débute plus tôt chez les diabétiques et progresse beaucoup plus rapidement, touchant principalement les gros vaisseaux sanguins.

Les manifestations gangréneuses chez les diabétiques se produisent 100 fois plus souvent que chez les patients présentant un pancréas fonctionnant normalement.

Complications diabétiques

En plus des problèmes de reins et de vaisseaux sanguins, d'autres complications de cette maladie se développent - aiguës, tardives et chroniques.

L'accumulation aiguë dans le sang de produits métaboliques et de corps cétoniques, entraînant une perturbation des organes - l'acidocétose.

Une augmentation de la teneur en glucose et en sodium dans le sang entraîne l'apparition d'un coma hyperosmolaire sur fond de déshydratation. Une autre complication mortelle est l’accumulation d’acide lactique en violation des reins et du foie, entraînant une insuffisance respiratoire et une réduction significative de la pression.

Les effets négatifs tardifs comprennent la polyneuropathie et le pied diabétique. Le premier est une diminution significative de la sensibilité des membres due à une atrophie des nerfs. Cette complication augmente le risque de blessures graves auto-infligées.

Le pied diabétique est l'une des complications les plus courantes du diabète.

Pied diabétique - une conséquence de problèmes d'approvisionnement en sang aux membres inférieurs. En conséquence, des ulcères, des furoncles, des zones de peau morte apparaissent.

Morphologie pancréatique chez les diabétiques

Avec le développement du diabète sucré, les pathologies morphologiques du pancréas sont aggravées.

Dans certains cas, ces changements se produisent au niveau macroscopique.

La glande est réduite en taille, diffère du tissu conjonctif envahi pathologiquement.

Pour le diabète de type 2, une diminution du nombre de cellules dans les "îlots de Langerhans" est fréquente. Dans le premier type, il y a une réduction du nombre d'îles elles-mêmes.

Dans environ 14% des cas, la morphologie de l'organe ne change pas, tant au niveau micro que macro. Mais en même temps, la pathologie des vaisseaux sanguins, du cerveau (tout d'abord de l'hypophyse), des reins et de la thyroïde est révélée.

Vidéos connexes

À propos des causes et du traitement du diabète dans la vidéo:

Dans la plupart des cas, une pathologie aussi dangereuse du pancréas laisse une marque morphologique notable sur cet organe, dont l'étude permet de mieux comprendre la nature de la maladie et ses méthodes de traitement.