Complications du diabète

Angiopathie des membres inférieurs dans le diabète sucré: traitement et symptômes

L'angiopathie diabétique est un groupe de maladies associées à des lésions des vaisseaux sanguins et à une altération de la circulation sanguine.

La progression du diabète sucré conduit progressivement au développement de cette pathologie. Premièrement, le tonus vasculaire diminue, les lacunes se réduisent et des carences nutritionnelles se produisent.

L'accès tardif à un médecin peut entraîner une amputation et même la mort.

Qu'est-ce que l'angiopathie diabétique?

Par la suite, l'hyperglycémie à long terme se produit des processus pathogènes qui se développent dans le tissu nerveux et les parois vasculaires. Ils sont assurés par le fait que les produits de dégradation du glucose commencent à tomber dans les protéines du sang et des tissus du corps. Cela peut entraîner non seulement une angiopathie, mais également une angionévrite, des lésions des vaisseaux sanguins et des nerfs.

Alors, quelle est l'angiopathie diabétique? Il s'agit d'une pathologie dans laquelle la lumière des parois des vaisseaux sanguins se rétrécit ou est complètement bloquée. En conséquence, la circulation sanguine est perturbée. Des processus pathologiques associés aux vaisseaux sanguins peuvent se développer dans de nombreux organes. Une angiopathie diabétique peut donc se produire dans les jambes, la rétine, les reins, le cerveau et le cœur. Les signes photographiques de cette maladie peuvent être consultés sur Internet.

En fonction de la lésion vasculaire, la maladie est divisée en plusieurs types:

  1. Microangiopathie touchant les petits vaisseaux.
  2. La macroangiopathie est une pathologie associée aux gros vaisseaux.
  3. Angiopathie combinée - la défaite des structures vasculaires petites et grandes.

Les facteurs de risque de développement d’une pathologie sont considérés comme l’expérience du diabète, de la glycémie, de l’âge, des comorbidités, de l’obésité, du tabagisme, d’une coagulation sanguine accrue, de l’hypertension et d’un travail constant.

Chaque type de maladie se manifeste par des symptômes particuliers que tous les diabétiques doivent connaître.

Symptômes de la néphropathie diabétique

La progression de l'angiopathie dans le diabète sucré conduit au développement d'une insuffisance rénale. Cet organe consiste en une variété de néphrons conçus pour filtrer le sang. Les néphrons sont constitués d'éléments tels qu'une capsule, des tubules et un glomérule. Lorsque les parois des capillaires dans les glomérules se rétrécissent, le fonctionnement normal de l'organe pairé cesse.

Pendant longtemps, la maladie peut être presque asymptomatique. Ses signes sont les mêmes que ceux du diabète sucré: sécheresse de la bouche, soif inextinguible et envie fréquente d'aller aux toilettes. La progression de la néphropathie diabétique conduit à un gonflement, une augmentation de la pression artérielle et une intoxication, qui se manifeste par une somnolence et une irritabilité.

Un traitement inefficace peut avoir des conséquences encore plus graves. Avec la progression prolongée de l'insuffisance rénale, des substances toxiques, dont l'ammoniac, commencent à s'accumuler dans l'organisme. Il pénètre facilement dans le système nerveux central et l’endommage. Les principaux symptômes d'une augmentation de l'ammoniac ou d'une hyperammoniémie sont les vomissements, la somnolence, les vertiges et les convulsions.

Il convient de noter que la gravité de l’intoxication dépend de l’altération de la fonction rénale.

Signes de rétinopathie diabétique

Dans la rétine du globe oculaire se trouve son propre réseau de capillaires. Avec l'évolution du diabète, c'est elle qui souffre le plus. Des artérioles, des artères, des capillaires et des veines le traversent. Lorsque la lumière diminue, la circulation sanguine est perturbée, entraînant le développement d'une rétinopathie.

Dans le diagnostic de cette pathologie, on distingue les symptômes ophtalmologiques et cliniques.

Les symptômes ophtalmologiques sont ceux détectés lors d'un examen ophtalmologique. Les symptômes décrits par le patient au médecin traitant sont considérés comme cliniques.

Il convient de noter que le développement de la rétinopathie est presque asymptomatique et qu’il est donc très souvent diagnostiqué à un stade avancé. Les plaintes du patient s’adressant à un spécialiste peuvent être:

  • voile devant les yeux;
  • détérioration de l'appareil visuel;
  • points noirs ou clignotants.

La progression de la maladie entraîne une distorsion de la taille et de la forme de l'image devant les yeux. Et lorsque la rétinopathie est accompagnée d'une hémorragie dans le vitré, des taches sombres et floues apparaissent chez le diabétique. Dans le pire des cas, la pathologie conduit à la cécité.

Lors d'un examen ophtalmologique, le médecin vérifie les vaisseaux rétiniens et les nerfs. Même si le patient ne présente aucun symptôme manifeste, les signes de rétinopathie sont déjà diagnostiqués. Le médecin peut voir des vaisseaux rétrécis dans le fundus et parfois des microanévrismes.

En outre, dans les grandes veines, un œdème et une accumulation de liquide se produisent.

Blessure des membres inférieurs

Pour diagnostiquer correctement, au départ, l’angiopathie des membres inférieurs dans le diabète sucré, il est nécessaire de savoir quels symptômes un patient peut ressentir. Après tout, un traitement tardif ou inefficace entraîne des conséquences irréversibles.

En raison du rétrécissement des artères des membres inférieurs, l’ischémie se développe, c’est-à-dire un déficit en oxygène et un apport sanguin, ce qui entraîne un dysfonctionnement des jambes. Il se produit des changements trophiques de la peau et même une nécrose ou une gangrène. Dans ce cas, le pied le plus touché, car ce sont les endroits les plus éloignés.

Les symptômes de cette pathologie sont causés par des processus se produisant à la fois dans la "maladie sucrée" et dans l’athérosclérose. En outre, les médecins identifient d’autres facteurs qui déclenchent l’apparition du processus pathologique des jambes et des pieds. Ceux-ci incluent le tabagisme, la prédisposition héréditaire et le travail dangereux avec des substances toxiques.

L'angiopathie diabétique des membres inférieurs se manifeste souvent par les symptômes suivants:

  1. Froid et engourdissement des jambes.
  2. La chair de poule.
  3. Ulcères trophiques du pied.
  4. Crampes et douleur.
  5. Changements dans le tégument de la peau.

Selon le degré de lésion vasculaire, il existe une macro et une microangiopathie des membres inférieurs. Dans ce cas, la défaite des membres supérieurs est beaucoup moins fréquente.

Avec une légère lésion des vaisseaux sanguins des jambes, le patient ressent un léger picotement. Parfois, ses jambes sont froides et de petites plaies apparaissent dessus. La progression de la macroangiopathie entraîne un engourdissement des membres, une claudication, une pâleur de la peau, des crampes constantes, une douleur et une fièvre.

Pied diabétique - une complication très dangereuse qui se développe lorsque le traitement de l’angiopathie diabétique des membres inférieurs est inefficace. Avec ce processus pathologique, certains changements se produisent dans les articulations et le tissu osseux. Une des conséquences est l'arthropathie diabétique, qui entraîne des fractures et des dislocations des os du pied. Ces modifications entraînent en outre le syndrome de Menkeberg (calcination et durcissement des vaisseaux des jambes) et des déformations du pied.

Il convient de noter que l'angiopathie diabétique des vaisseaux des membres inférieurs ne progresse presque jamais.

Cette pathologie se développe conjointement avec une néphropathie et une rétinopathie.

Signes d'encéphalopathie diabétique

Lorsque l’encéphalopathie survient chez un diabétique, les troubles de la mémoire et la confusion commencent. En outre, le patient se plaint de maux de tête et de fatigue constants. Cette pathologie est la conséquence d'une violation de la circulation sanguine du cerveau.

Au début du développement de la maladie, une personne peut ne ressentir aucun symptôme. Mais au fil du temps, le patient devient dépendant des médicaments contre la douleur en raison de maux de tête fréquents. Ceci, à son tour, conduit au sommeil et aux troubles du sommeil pendant la journée. À l'avenir, le patient devient distrait et oublieux.

En plus des symptômes cérébraux, des symptômes focaux se développent, notamment une coordination motrice altérée, des réflexes anormaux et une démarche précaire. Un signe dangereux est considéré comme un trouble de la convergence, c'est-à-dire une vision double, des images floues, une vision floue, une adaptation anormale de la posture. En outre, il se produit une anisocorie - une condition caractérisée par un diamètre différent des pupilles.

De tels processus pathologiques sont dangereux pour le patient lors de l'exécution de travaux associés à divers mécanismes, ainsi que lors de la conduite d'une voiture.

Dommages aux capillaires et aux artères coronaires du coeur

Pour l'alimentation continue des cellules cardiaques, il existe un réseau capillaire et des artères coronaires.

L'angiopathie dans le diabète affecte les artères coronaires droite et gauche. Ce processus s'appelle macroangiopathie, résultant du développement de l'athérosclérose.

Avec la défaite des capillaires développe la microangiopathie diabétique.

Lorsqu'une pathologie se produit, le patient se plaint des symptômes suivants:

  1. Angine douloureuse Se pose en raison de la formation de plaques et de rayures dans la lumière des vaisseaux sanguins. En conséquence, le sang ne peut pas circuler dans la quantité requise et le cœur manque d'oxygène. Ce processus provoque une décomposition anoxique du glucose et la libération d'acide lactique. Il irrite les terminaisons nerveuses du cœur et provoque des douleurs.
  2. Insuffisance cardiaque, qui se manifeste par une toux, une contraction des battements du coeur et un essoufflement.
  3. Trouble du rythme cardiaque. Développé avec la défaite des petits vaisseaux et leur durcissement dans le myocarde. Il existe plusieurs types de troubles du rythme: bradycardie (fréquence cardiaque inférieure à 50 battements / min), tachycardie (plus de 90 battements / min), extrasystole (contraction intempestive) et arythmie (troubles du rythme normal).

Il faut se rappeler que la défaite des vaisseaux cardiaques est souvent accompagnée d'une lésion des vaisseaux sanguins des jambes, des reins et de la rétine.

Diagnostic et traitement de la maladie

Les mesures diagnostiques pour le développement de l'angiopathie diabétique doivent être effectuées de manière exhaustive. Par conséquent, non seulement les fluides biologiques sont étudiés, mais également les organes sujets à cette pathologie.

Il existe plusieurs méthodes pour déterminer la maladie.

Test d'azote résiduel dans le sang. L'augmentation de la concentration en azote indique une violation des reins. Déterminez également le niveau d'urée et de créatinine. Niveau d'azote: de 14 à 28 mmol / litre. Teneur en urée: 2,5 à 8,3 mmol / litre.

Analyse d'urine. Des indicateurs tels que le glucose, les corps cétoniques et les protéines sont déterminés. Teneur en glucose: jusqu'à 10 mmol / l. Niveau de protéines: jusqu'à 300 mg / jour.

Etude du taux de filtration glomérulaire. Le principal indicateur pour le diagnostic de la néphropathie. Filtration glomérulaire: jusqu'à 140 ml / min.

Détermination de la microglobuline b2 dans les urines. La détection de la b2-microglobuline indique une angionephropathie diabétique. Une personne en bonne santé ne devrait pas avoir d'urine.

Spectre sanguin lipidique. Détection dans le sang de lipoprotéines et de cholestérol. Taux de cholestérol: pas plus de 5,5 mmol / l. Concentration en lipoprotéines: de 1 à 2,9 mmol / l.

Le diagnostic de la maladie implique l'utilisation d'autres méthodes, à savoir:

  • examen ophtalmologique complet;
  • Échographie;
  • échocardiographie;
  • Artériographie Doppler et des jambes;
  • angiographie coronaire;
  • électrocardiogramme (ECG);
  • résonance nucléaire magnétique du cerveau.

Après que le médecin a posé son diagnostic, la tactique du traitement de l’angiopathie est développée. Un traitement efficace comprend le maintien d'un régime alimentaire équilibré, le maintien d'un mode de vie actif et l'alternance du repos et du travail. En outre, le traitement de l'angiopathie est accompagné des médicaments suivants:

  1. Les médicaments diabétiques pour le contrôle glycémique.
  2. Préparations pour réduire le cholestérol.
  3. Signifie baisser la pression artérielle.
  4. Médicaments diurétiques.
  5. Moyens d'améliorer la circulation sanguine.
  6. Les médicaments qui empêchent la thrombose.
  7. Des médicaments qui améliorent le processus métabolique.

Pour traiter une maladie aussi grave, veillez à suivre scrupuleusement toutes les recommandations de votre patient, sous la stricte surveillance d'un spécialiste. La vidéo de cet article continue sur le sujet des complications du diabète.