Diagnostics

Test sanguin pour l'insuline

Le diagnostic du diabète sucré de tout type est lié au mot principal - insuline. Une maladie endocrinienne est déficiente en une hormone produite par le pancréas. Comment faire un test sanguin standard pour la résistance à l'insuline? Quelles sont les caractéristiques de la procédure de test? Selon quels critères pouvez-vous déchiffrer indépendamment les résultats?

Pour tester l'insuline ou non?

La solution de la question pour les patients potentiels est sans ambiguïté: réussir. Pour les personnes à risque, cela devrait être fait régulièrement, chaque année. Leur désir d'éviter l'insulinothérapie est compréhensible, mais il a été prouvé que plus la pathologie d'une maladie est détectée tôt, plus son traitement est efficace.

L'insuffisance complète ou partielle de la production d'hormones par le pancréas peut survenir à tout âge. Un test sanguin pour l'insuline montrera comment le corps ne peut pas faire face à ses fonctions.

Chez les enfants et les jeunes, l'apparition du diabète survient rapidement et de manière aiguë. Plus souvent par cétoacidose (jusqu'à 30% de tous les patients du 1er type). Dans des conditions critiques, le fond glycémique est élevé à plus de 15 mmol / l. Dans le sang accumulent des substances toxiques, produits de réactions métaboliques altérées.

Les composés dangereux empêchent la pénétration du glucose dans les cellules, réduisent la quantité d'insuline naturelle dans le corps. Aux premiers signes (odeur d'acétone de la bouche, de la peau sèche et pâle) du début de l'acidocétose, une hospitalisation urgente et l'aide de spécialistes sont nécessaires.

Les patients âgés qui prennent de fortes doses de médicaments hypoglycémiants pendant une longue période et qui n'observent pas les résultats du traitement sont transférés à une insulinothérapie. Pour les patients à risque nouvellement diagnostiqués et les diabétiques expérimentés, un test sanguin spécial est fourni.

La procédure s'appelle le test de tolérance au glucose (GTT). Il vous permet de diagnostiquer plus de la moitié des diabétiques au stade voilé de la maladie. Les endocrinologues appellent cette condition prédiabétique (latente ou latente).

Personnes à risque

Il est important de rappeler que, selon les statistiques officielles de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), la maladie se développe chez les personnes prédisposées au diabète sucré dans 25 à 45% des cas. Le principal facteur influençant la manifestation de la pathologie est l’hérédité chargée.

Les prédécesseurs restants se sont à peu près également répartis le pourcentage de probabilité de diabète:

  • les maladies qui causent des lésions des cellules bêta du pancréas (pancréatite, cancer);
  • infections virales et épidémiques (hépatite, variole, rubéole, grippe);
  • obésité 2 et 3 degrés;
  • stress systématique ou sévère inattendue.

N'importe lequel des facteurs peut jouer un rôle déclencheur en cas de maladie.

Il a été établi que le diabète de type 1, sur la lignée maternelle, est moins susceptible d'être hérité que sur la paternelle. Alors que la maladie du 2e type chez les deux parents peut également affecter l'apparence de la pathologie chez leurs enfants. Les formes acquises de diabète renforcent l’imposition de plusieurs facteurs. Par exemple, il existe une base de preuves de cas dans lesquels il y a autant de chances pour une personne souffrant d'obésité et d'attraper la grippe que le patient est accablé par l'hérédité.

Diabète latent et comment le détecter

La forme latente de maladie endocrinienne peut survenir pendant une longue période. Il est important d'établir à temps une violation de la tolérance au glucose en recherchant l'insuline dans le sang. Cela donne à une personne une chance de prendre soin de elle-même, de prendre des mesures pour réguler le régime et le régime. En conséquence, retarder de manière significative et peut-être permanente la phrase de diagnostic.

Pendant la grossesse, le corps de la femme et tous ses tissus subissent un stress physiologique énorme. Il est testé pour la force et l'organe du pancréas.

Test sanguin pour le sucre et son taux chez l'homme

Les néonatologistes modernes ont établi un schéma entre certains signes pathologiques d'une femme enceinte et d'un nouveau-né, indiquant une possible manifestation ultérieure du diabète:

  • débit d'eau élevé;
  • fœtus primitif glutéal;
  • jaunisse chez le bébé.

Après la naissance d'un enfant, une analyse génétique spéciale est effectuée, qui peut être utilisée pour établir une prédisposition au diabète. Pour niveler les facteurs contribuant à la manifestation de la maladie, de nombreux médecins recommandent aux personnes à risque de se retirer des vaccinations secondaires.


Marqueur identifié du diabète de type 1

Test de tolérance au glucose

L'insuline est la principale hormone qui régule les processus métaboliques dans le corps humain. Identifier sa production maximale dépenser du glucose. Avant de procéder au traitement par GTT pour éliminer la distorsion des résultats, l'utilisation des médicaments hypoglycémiants, des salicylés, des corticoïdes et des œstrogènes est annulée.

Lors de l'exécution d'un test, il est difficile de tout prendre en compte, notamment:

  • infections concomitantes;
  • altération des fonctions d'un autre organe du système endocrinien - la glande thyroïde;
  • maladie chronique du foie, rein.

En règle générale, le patient doit suivre son régime alimentaire habituel et effectuer les exercices quotidiens requis.

Un don de sang approprié devrait être:

  • le jeûne;
  • dans un état émotionnel calme;
  • dans un certain intervalle de temps (de 10 à 16 heures).

Les documents de l'OMS indiquent que les adultes sont autorisés à consommer du glucose à raison de 75 g, puis que le sang est prélevé trois fois sur une période de 2 heures. La première fois - l'estomac vide.

Que montre un test d'insuline? Selon les experts, le diagnostic de diabète "douteux" peut être établi si au moins un des échantillons dépasse la valeur normale.

Ainsi, la nature diabétique de GTT acquiert les indicateurs suivants:

  • à jeun - 6.12 mmol / l;
  • après 1 heure - 10,02 mmol / l;
  • après 2 heures - 7,31 mmol / l.

Déchiffrer un test sanguin à jeun

Autres tests et critères pour détecter le diabète

La prochaine étape dans le diagnostic d'un diabétique potentiel devrait être de déterminer le niveau glycémique moyen sur plusieurs mois. Le test est appelé analyse sur l'hémoglobine glyquée ou glyquée. Le taux varie de 5 à 7 mmol / l.

La troisième étape de la détermination finale de l'état de santé réel est l'analyse du peptide C. Dans de nombreuses grandes cliniques d'hospitalisation en cas de suspicion de diabète, des critères de diagnostic auxiliaires sont obligatoires.

Dans de nombreux cas, la détection d’une perte de tolérance au glucose est saisonnière. Le pic est atteint en automne, en hiver et au printemps, lorsque le nombre de patients atteints d'infection virale augmente. Des études ont confirmé que la maladie survient souvent dans la 3ème - 4ème année après avoir souffert des oreillons, également appelés oreillons.

Un certain nombre de jeunes patients atteints d'une maladie de type 1 notent qu'ils ont développé un diabète pendant la puberté. Elle était précédée d'une hypoglycémie prolongée (faible taux de sucre dans le sang).

Il existe un lien établi entre la cause de la maladie et l’altération des fonctions du système immunitaire. Des anticorps apparaissent dans le sang, dont l'action est dirigée contre les propres cellules du patient dans le corps. Les cellules bêta du pancréas sont détruites.

Et pourtant démystifié un autre mythe sur le diabète. Amoureux des gâteaux, des pâtisseries, des sucreries, leurs goûts gastronomiques ne peuvent qu'indirectement conduire à une maladie endocrinologique, par le biais de l'obésité. Ce ne sont pas des bonbons qui sont nocifs, mais des excès alimentaires excessifs et un manque d'activité physique.