Le diabète

Cholécystite pancréatique: qu'est-ce que c'est, symptômes et traitement

La cholécystopancréatite est une maladie très difficile à diagnostiquer. Cela est dû au fait que les médecins ne connaissent toujours pas la raison non équivoque du développement d'une telle pathologie.

Dans le premier cas, on considère que la maladie combine une inflammation chronique, aiguë et sans calculs de la vésicule biliaire. Selon une autre opinion, la cholécystopancréatite est appelée «pancréatite biliaire», qui apparaît lors de la perturbation des voies biliaires.

Dans les deux cas, la maladie est associée à un processus inflammatoire du pancréas et de la vésicule biliaire, raison pour laquelle le médecin diagnostique en même temps une pancréatite et une cholécystite.

Cholécystopancréatite c'est quoi?

La pathologie est répertoriée dans la classification internationale des maladies de la CIM-10 sous le code K87.0 et est de nature inflammatoire. Elle affecte deux organes internes vitaux chez l’adulte. Le plus souvent, on détecte une forme aiguë de la maladie dont les symptômes ressemblent beaucoup à ceux d'autres troubles du tractus gastro-intestinal.

En règle générale, l’apparition de signes est liée au fait qu’une personne mange de manière incorrecte et irrégulière, se trouve dans des situations stressantes, qu’elle bouge peu et qu’elle bouge rarement, fait partie des facteurs défavorables. Selon les statistiques, les femmes sont souvent malades à cause de leurs caractéristiques émotionnelles.

La forme chronique de la pancréatite agit généralement comme une complication de la cholécystite, de sorte que les deux maladies s’accompagnent. Le tractus gastro-intestinal est arrangé de telle sorte que lorsqu'un processus est affecté, le processus inflammatoire se propage immédiatement aux autres. En outre, la cause de toutes les pathologies associées à la nutrition irrégulière, l'abus d'alcool, le déséquilibre alimentaire.

Les principaux facteurs de développement de la pancréatite et de la cholécystite sont les suivants:

  • Repas irréguliers;
  • Abus de graisses et de glucides facilement digestibles;
  • Consommation excessive de boissons alcoolisées;
  • Stress chronique;
  • La présence de maladies associées du tractus gastro-intestinal.

Symptômes de pancréatite et de cholécystite

La pancréatite peut être identifiée par de sévères douleurs abdominales dans l'abdomen, en particulier après avoir mangé. Les sensations douloureuses peuvent être permanentes, ce qui provoque une gêne importante pour le patient.

Dans ce cas, un médicament analgésique n’apporte aucun soulagement clair. Pour éviter la douleur, une personne commence à refuser de manger, ce qui peut entraîner une perte de poids importante.

Si le patient se retire du régime et mange des aliments gras, il peut provoquer des nausées graves après le repas, qui entraînent souvent des nausées.

  1. En raison du manque d'enzymes pancréatiques, la prise de nourriture ne peut pas être complètement digérée, ce qui provoque des douleurs abdominales spasmolytiques et des ballonnements.
  2. Une personne souffre de flatulences, de constipation ou de diarrhée constantes. Le processus de fermentation dans l'intestin conduit à des selles fétides à la consistance grasse. Lors de l'examen coprologique des masses fécales, des fibres alimentaires mal digérées peuvent être détectées. Les spasmes intestinaux peuvent perturber avant de se vider.
  3. Lorsque le syndrome dyspeptique éclate l'air ou la nourriture mangée, l'appétit diminue, il y a une aversion pour les aliments gras et frits.

Si la maladie est aiguë, les cellules de Langerhans peuvent être impliquées dans la pathologie, responsables de la production de l'hormone insuline dans le sang. Dans ce cas, il existe un risque de développer un diabète.

Le patient ressent une faiblesse, perd sensiblement du poids, sa capacité de travail diminue. Ceci est dû au manque d'enzymes vitales du pancréas. En raison de la pathologie, la nourriture reçue n'est pas complètement décomposée et les nutriments ne pénètrent pas dans le corps, ce qui conduit à une anémie.

Avec une diarrhée pancréatique persistante, l'équilibre électrolytique du sang est perturbé et une hypovitaminose se développe. En raison de la douleur ressentie après avoir mangé un repas, une personne essaie de manger le moins possible et refuse de manger.

La cholécystite est diagnostiquée par les symptômes supplémentaires suivants:

  • Une demi-heure après un repas, il y a des sensations douloureuses dans l'hypochondre droit, parfois des douleurs au dos, à la clavicule droite, à l'omoplate droite.
  • Lorsque le flux sanguin sortant de la vésicule biliaire est perturbé, les racines nerveuses de la peau sont irritées par les acides biliaires, ce qui entraîne des démangeaisons inexplicables sur la peau.
  • Le patient peut également ressentir des nausées, des éructations, une amertume de la bouche après avoir mangé, de la diarrhée, y compris une perte d'appétit. Si la maladie est en cours d'exécution, les vomissements provoquent la libération d'impuretés biliaires. Cette condition peut être causée par des aliments gras et de l'alcool.

En général, les symptômes de la cholécystite et de la pancréatite sont très similaires, il est donc important de contacter votre médecin, qui procédera à un examen approfondi, pour déterminer le diagnostic exact, identifier la maladie, prévoir le rétablissement et prescrire un traitement médical pour déterminer le diagnostic exact.

Les symptômes de la cholécystite pancréatique unissent tous les symptômes ci-dessus, la maladie est accompagnée de dyspeptique, de douleur et de syndrome psycho-émotionnel.

Par conséquent, le traitement doit être complet, en tenant compte des caractéristiques individuelles de l'organisme.

Diagnostic et traitement de la pancréatite

Pour identifier la maladie, le patient doit subir un test sanguin général et biochimique, passer l'urine. En outre, une échographie de la cavité abdominale, une œsophagogastroduodénoscopie, un sondage duodénal, une analyse scorologique.

Si le diabète de type 1 est suspecté, la glycémie est mesurée. Les méthodes de diagnostic sont sélectionnées en fonction de l'état général du patient et de la gravité de la maladie.

En présence d'une pathologie lors de l'examen, le médecin détecte certains symptômes. Lors de la palpation, le patient ressent une douleur à l'abdomen et à l'hypochondre droit. En même temps, un foie hypertrophié est pelotonné, ce qui fait saillie sous les bords des arcades thoraciques. Les caractéristiques comprennent la présence du symptôme de Mussi-Georgievsky et Ortner.

La maladie peut se manifester de différentes manières. Dans le cours aigu de la maladie, une forme ulcéreuse purulente est détectée et, dans la forme chronique, une forme lente et prolongée. S'il y a au moins des symptômes isolés, vous devez immédiatement consulter un médecin afin de pouvoir commencer le traitement nécessaire à temps et éviter les complications.

  1. Dans la phase aiguë de la maladie, le patient est placé dans un traitement hospitalier, où toutes les études sont conduites et la méthode de traitement est choisie.
  2. Si une infection purulente aiguë de la cavité abdominale et une péritonite sont détectées, une intervention chirurgicale d'urgence est prescrite. En outre, la chirurgie est réalisée avec l'exacerbation de la forme chronique de la maladie, la détection de calculs biliaires.
  3. Ensuite, conduisez un traitement médicamenteux intensif pour bloquer le processus inflammatoire et restaurer le pancréas affecté.
  4. Dans la forme chronique de la maladie, une intervention chirurgicale peut également être attribuée, mais elle est effectuée conformément au plan.

Lorsque la chirurgie du pancréas n'est pas nécessaire, des traitements conservateurs avec des médicaments sont utilisés. Pour ce faire, utilisez un médicament anti-inflammatoire antibactérien, des médicaments antispasmodiques et cholérétiques, des enzymes qui améliorent la digestion et l'absorption des aliments.

Une méthode populaire éprouvée visant à restaurer le corps - l'expulsion de la bile de sirop d'églantier peut également être envisagée. Plus tôt le patient commence son traitement, plus il a de chances d'éviter le développement de complications graves et de guérir la maladie.

La pancréatite et les maladies associées sont décrites dans la vidéo de cet article.