Pancréas

Exacerbation du pancréas

Le pancréas dans le corps humain remplit de nombreuses fonctions. L'un des plus importants est la production d'enzymes qui participent activement à la dégradation des graisses, des protéines et des glucides qui accompagnent les aliments. Cependant, sous l’influence d’un certain nombre de facteurs négatifs (abus d’alcool, maladie des calculs biliaires), cette fonction du pancréas peut être altérée. En conséquence, la sortie des sucs digestifs est défaillante, une partie du pancréas s’effondre, son inflammation commence et une pancréatite se développe.

Comme beaucoup d'autres maladies inflammatoires, la pancréatite survient pendant une longue période - des périodes de rémission alternent avec des périodes d'exacerbation. En règle générale, l'exacerbation du pancréas est saisonnière et tombe sur la période automne-printemps.

Raisons

L'exacerbation du pancréas a de nombreuses causes. Le plus souvent, cependant, l’exacerbation de la pancréatite survient à la suite de:

  • abus d'alcool;
  • troubles de l'alimentation;
  • prendre certains médicaments;
  • empoisonnement;
  • exacerbation de la maladie de calculs biliaires;
  • stress et expériences fortes;
  • infections aiguës.
Même un seul usage de boissons alcoolisées ou peu alcoolisées peut provoquer une exacerbation de la pancréatite chronique.

En période d'exacerbation pancréatique, l'activité des enzymes augmente, sous l'influence de laquelle le tissu et les parois de l'organe malade sont irrités, un gonflement et une douleur intense se produisent dans la cavité abdominale.

Parfois, l'élimination des facteurs de provocation aide à faire face rapidement à une crise de pancréatite, mais la forme inflammatoire agressive du pancréas ne peut être traitée qu'en milieu hospitalier.

Signes de

Les symptômes de l'exacerbation du pancréas peuvent être confondus avec les signes d'autres maladies du système digestif, mais il est impossible de ne pas les remarquer. Le patient est perturbé par de graves douleurs abdominales, une diarrhée et des vomissements qui commencent à s’arrêter difficilement.

Les signes les plus caractéristiques de la pancréatite sont:

  • douleur gauche aiguë s'étendant au dos ou à l'omoplate;
  • la diarrhée;
  • nausées et vomissements;
  • amertume dans la bouche;
  • fièvre, essoufflement et frissons;
  • perte de poids

Le symptôme le plus dangereux et le plus grave est une augmentation de la température corporelle à des niveaux critiques, accompagnée de frissons. Ce symptôme indique le plus souvent le développement secondaire d'inflammation, qui se termine souvent par un saignement interne.


Distension abdominale, changement de fauteuil, douleur abdominale sont les premiers symptômes d'une exacerbation du pancréas.

Combien de temps dure l'exacerbation de la pancréatite chronique?

La forme chronique de la maladie pancréatique est caractérisée par une longue période d'exacerbation. La période d'exacerbation dure généralement de 5 à 7 jours. Toutefois, en cas de pathologie grave, la phase aiguë peut durer de 10 à 14 jours.

La longue période d'exacerbation s'explique par l'incapacité du pancréas à restaurer rapidement les tissus endommagés et les fonctions altérées. C'est pourquoi, dès les premiers signes de la maladie, le patient doit consulter un médecin.

Si l'exacerbation du pancréas n'est pas traitée à temps, la forme chronique de la maladie peut devenir récurrente, ce qui signifie que les périodes d'exacerbation deviendront plus fréquentes et plus longues.

Diagnostics

L'état du pancréas, le degré d'endommagement de ses tissus et de ses fonctions sont déterminés à l'aide de diverses méthodes de recherche. En particulier, le patient est prescrit:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • gastroscopie;
  • imagerie par résonance magnétique.

Le diagnostic correct de l'exacerbation du pancréas n'est possible que par l'utilisation intégrée de diverses méthodes de recherche.

Que faire pendant l'exacerbation?

En cas de récidive aiguë et rapide de la maladie, il se produit une douleur intense qui a un caractère croissant. Une douleur intense peut entraîner une perte de conscience et un choc douloureux. Une personne doit donc être hospitalisée d'urgence.

Que faire avec l'exacerbation du pancréas?

  • Fournir au patient un repos complet. Il est recommandé à une personne souffrant de douleurs de prendre une position mi-assise ou allongée. Cela aidera à réduire le flux sanguin vers l'organe malade et, par conséquent, à ralentir le développement du processus inflammatoire.
  • Ne pas manger de nourriture. Pendant trois jours, il est préférable que le patient s'abstienne de consommer des aliments. Cela aidera à réduire la production d'enzymes.
  • Attachez-le à l’organe touché froid. Une bouteille d'eau froide ou de la glace aidera à soulager les poches et la douleur.
  • Prenez des antispasmodiques.

La faim, la paix et le froid sont les conditions principales pour le soulagement de la pancréatite aiguë.

Comment traiter?

Toute une gamme de médicaments est utilisée pour le traitement de la phase aiguë de la pancréatite, qui est effectuée dans un hôpital.

La tâche principale de la pharmacothérapie:

  • soulager la douleur;
  • restaurer la fonction pancréatique;
  • éliminer les maladies concomitantes.

À cette fin, il est conseillé d'utiliser les médicaments suivants:

Antispasmodiques

Pancréatite et diabète

Le syndrome clé de la douleur est le symptôme clé d’une attaque de pancréatite. Parfois, la douleur est si forte qu’elle ne peut être tolérée. Soulager la condition humaine aidera les médicaments du groupe des antispasmodiques, qui ont une action vasodilatatrice et myotropique.

Afin de soulager rapidement la douleur liée à la pancréatite aiguë, il est préférable d’utiliser des antispasmodiques injectables. Par exemple, cela pourrait être No-shpa ou papaverine. Ces médicaments ont un minimum d'effets secondaires. Avec l'administration intraveineuse de ces médicaments, leur action commence instantanément, ce qui est très important pour l'état psychologique du patient, pour qui chaque seconde est remplie de douleur intense.

Cependant, papaverine et no-shpa ont une durée relativement courte. La platyfilline aidera à soulager la douleur intense pendant une période plus longue. Cependant, par rapport à d'autres médicaments antispasmodiques, elle a beaucoup plus de contre-indications et d'effets secondaires.

En cas de choc de la douleur, des analgésiques narcotiques sont utilisés.

Préparations enzymatiques

L'exacerbation de la pancréatite s'accompagne souvent d'un déficit enzymatique. Par conséquent, les préparations enzymatiques ont une place importante dans le processus de traitement du pancréas. Ils peuvent être divisés en plusieurs groupes:

  • Coquille unique (Penzital, Mezim, Pancréatine) - capable de ralentir l'activité du pancréas, de réduire l'enflure et de soulager la douleur.
  • Double coque (Pancytrat, Creon) - recouvert d'une gaine résistante aux acides.

Certaines préparations enzymatiques (Digestal comprimés, Festal) peuvent être contre-indiquées pour le pancréas lors de l’exacerbation de la pancréatite, car elles contiennent des composants de la bile qui stimulent l’activité pancréatique, augmentant ainsi la douleur.

Autres médicaments

Dans le contexte du développement de la phase aiguë de la pancréatite, le patient peut développer des comorbidités. Par conséquent, le traitement de l’exacerbation de la pancréatite chronique se réduit non seulement à la restauration des fonctions pancréatiques, mais également au maintien du travail des autres organes. À cette fin, des antagonistes des récepteurs de l'histamine et des antiacides (Almagel, Phosphalugel) sont utilisés pour réduire la production d'acide chlorhydrique dans l'estomac, d'agents cholérétiques et d'antibiotiques en cas d'infection bactérienne.

Tous les médicaments énumérés sont prescrits par un médecin et leur posologie est ajustée individuellement pour chaque patient.

Répondant à la question de savoir comment traiter l'exacerbation du pancréas dans le cas où des méthodes conservatrices s'avéraient inefficaces et que le risque de complications graves augmentait, les experts notent que ces patients n'ont qu'un moyen de s'en sortir: une intervention chirurgicale.


La pancréatite aggravée menace gravement la vie du patient. Il a donc besoin de soins médicaux immédiats à l'hôpital.

Nutrition pendant l'exacerbation du pancréas

Le régime alimentaire est la principale condition pour éliminer les symptômes désagréables lors d'une exacerbation du pancréas. En règle générale, les patients se voient attribuer le numéro de table 5.

Le patient est autorisé à manger des aliments riches en protéines (viande et poisson maigre), à ​​manger du porridge râpé, à boire du thé, à la décoction de cynorrhodons. Tous les plats doivent être cuits à la vapeur et servis au patient sous une forme minable ou écrasée.


Régime alimentaire et nutrition - la condition principale pour le traitement efficace de l'inflammation pancréatique et sa prévention

La liste des aliments interdits qui ne doivent pas être utilisés lors d'une exacerbation de la pancréatite comprend:

  • saucisse fumée;
  • nourriture en conserve;
  • bouillons de viande forts;
  • assaisonnements épicés, sauces et épices;
  • les champignons;
  • cacao, café, boissons gazeuses;
  • produits laitiers gras (fromage cottage, crème sure, crème);
  • restauration rapide (noix, chips, pistaches).

Malgré la vaste liste d'interdictions, le menu du patient doit être varié et équilibré, c'est-à-dire il devrait inclure non seulement des céréales, mais également des protéines maigres et une viande riche en protéines et en vitamines.

En cas d’attaque aiguë de pancréatite, un jeûne de trois jours peut être indiqué chez les patients, au cours desquels seule l’eau non gazeuse est autorisée à boire.

Traitement folklorique

Il existe un avis selon lequel il est possible de guérir la pancréatite à la maison à l'aide de remèdes populaires. Cependant, les gastro-entérologues modernes insistent sur le fait que l'utilisation de diverses plantes médicinales et à base de plantes ne peut être bénéfique et améliorer la fonction du pancréas que dans les cas de pancréatite chronique en rémission. Appliquer les mêmes moyens dans la phase aiguë est parfois non seulement inutile, mais aussi dangereux.


En expérimentant diverses infusions et décoctions à base de plantes au cours d’une exacerbation aiguë du pancréas, on peut perdre un temps précieux et rater l’occasion de rétablir rapidement toutes les fonctions d’un organe malade.

Toutefois, comme l'ont noté les experts modernes, les méthodes traditionnelles peuvent être utilisées pour éliminer les symptômes associés. Donc, pour activer la sortie de la bile et normaliser les fonctions du foie, vous pouvez utiliser les stigmates de maïs, rose de chien, immortelle. Et pour améliorer l'état psychologique du patient, les décoctions de camomille, de tilleul et de menthe sont excellentes.

Prévention

Afin de prévenir l’exacerbation de la pancréatite chronique, les gastro-entérologues recommandent:

  • suivez le régime numéro 5;
  • arrêter complètement de boire;
  • passer des examens réguliers et consulter un médecin;
  • mener une vie saine;
  • contrôler les niveaux de cholestérol et de sucre dans le sang;
  • prendre des préparations enzymatiques prescrites par le médecin;
  • éliminer les effets toxiques sur le corps des médicaments non contrôlés;
  • effectuer le traitement dans les sanatoriums du profil correspondant.

Complications possibles et conséquences

En soi, la pancréatite chronique a un effet négatif sur l’ensemble du corps humain. Toutefois, les périodes d’exacerbation fréquentes et prolongées sont encore plus dangereuses et leur traitement inopportun peut provoquer:

  • développement de l'ulcère peptique;
  • l'apparition de fistules dans les tissus de l'organe;
  • la survenue d'une cytose;
  • inflammation du péritoine;
  • le diabète;
  • l'apparition de tumeurs malignes.

Et pourtant, malgré le fait qu’une crise de pancréatite soit considérée comme une pathologie grave, le strict respect des recommandations du médecin, l’usage régulier des médicaments prescrits, un régime équilibré et le refus des mauvaises habitudes peuvent provoquer une rémission soutenue et aider une personne à oublier les douleurs douloureuses et les symptômes désagréables liés à la maladie. exacerbation du pancréas.