Complications du diabète

Quel est le coma cétoacide

Le coma diabétique d'acidocétose est une condition dans laquelle il y a une menace pour la vie du patient. C'est une complication du diabète. La teneur en insuline devient excessivement basse en raison d'un traitement inapproprié, ce qui entraîne de graves perturbations dans le fonctionnement du corps.

Quel est le coma cétoacide

L’acidocétose est une affection caractérisée par une carence en insuline, des taux de sucre élevés et un excès de corps cétoniques dans le sang et l’urine du patient. Si vous n'assistez pas immédiatement une assistance à une personne, son état se détériorera rapidement. Se termine souvent par la mort.

L'acidocétose est une maladie caractérisée par une carence en insuline, une glycémie élevée.

Raisons

La cause peut être des erreurs de traitement. Une personne peut entrer la mauvaise dose de drogue, effectuer une injection en retard, sauter la drogue ou oublier l'insuline. Le développement en raison d'un contrôle insuffisant de la glycémie est possible.

La complication survient souvent avec des violations du régime. Pour éviter le développement d'un coma, il est nécessaire d'abandonner l'utilisation de produits alimentaires contenant de grandes quantités de glucides facilement digestibles. L'abus de boissons alcoolisées est une autre cause de complications.

Développement possible en présence de la maladie, compliquant le cours du diabète. Ces pathologies incluent les accidents vasculaires cérébraux, l'infarctus du myocarde, les processus inflammatoires, les tumeurs malignes et bénignes et autres.

Il y a souvent un développement en présence de pathologies endocriniennes, dans lesquelles il y a une production accrue d'hormones qui augmentent les niveaux de sucre dans le sang. Un effet similaire est possible grâce à l’utilisation de médicaments qui augmentent la concentration de glucose.

Contribuer à l'émergence de complications stress prolongé, une tension nerveuse constante, une intervention chirurgicale récente, un traumatisme.

Signes de coma cétoacide

La pathogénie de cette affection est caractérisée par un développement de plusieurs jours. Parfois, le coma peut se produire dans la journée et se développer rapidement. Les signes cliniques dépendent du stade de développement de la pathologie.

Au début du développement du coma cétoacide, il y a une diminution de la quantité d'insuline.
La synthèse des hormones contrainsulaires est en augmentation, ce qui se traduit par une envie accrue d'uriner.
Le patient a une forte soif, ne passant pas même après avoir bu une grande quantité de liquide.
Des signes de déshydratation sont ajoutés progressivement, tels qu'un mal de tête.

Au début, la quantité d'insuline diminue. De plus, la synthèse des hormones contrinsulaires est améliorée. À ce stade, caractérisé par une envie fréquente d'uriner. Le patient a une forte soif, ne passant pas même après avoir bu une grande quantité de liquide. Il y a une diminution du glucose entrant dans les tissus et les organes, ce qui entraîne une utilisation insuffisante de cette substance et une hyperglycémie en augmentation rapide. La glycolyse dans le foie est supprimée.

Ensuite, l'hypovolémie est notée. Les électrolytes de potassium, de sodium et de phosphate quittent le corps. Il y a une déshydratation. Des signes de déshydratation sont ajoutés: peau sèche, maux de tête, diminution de la turgescence.

Il y a des symptômes courants d'intoxication. Il y a des nausées, des vomissements, de la faiblesse. L'homme se fatigue vite. La condition asthénique générale est caractéristique. Appétit perturbé. Il y a une douleur dans les membres. La respiration s'accélère, devient superficielle. Rythme perturbé des contractions cardiaques dû à la diminution du volume de sang circulant dans le corps. Dans le même temps, la quantité de miction à ce stade est considérablement réduite, parfois il y a une absence totale d'urine.

Si l'assistance n'a pas été fournie à temps, une dépression de conscience marquée est notée. Premièrement, il y aura confusion, léthargie, fonctions cognitives réduites. Si aucune mesure de sauvetage du patient n'est prise, la personne perdra connaissance et mourra au bout d'un moment.

Si aucune mesure de sauvetage du patient n'est prise, la personne perdra connaissance et mourra au bout d'un moment.

La respiration de Kussmaul est caractéristique: une respiration superficielle fréquente après un moment devient bruyante et rare. Il y a une odeur d'acétone.

Diagnostic des complications

Au début, on peut suspecter une acidocétose en développement à la suite de symptômes caractéristiques. Le médecin va interroger le patient, savoir combien de temps les symptômes sont apparus. Il sera également nécessaire de fournir des informations sur les événements les plus récents: médicaments manqués, troubles alimentaires, pathologies découvertes. En outre, des tests de laboratoire seront effectués. Le niveau de corps cétoniques, le glucose est déterminé. Pour l'analyse, des échantillons d'urine sont prélevés pour déterminer la présence de corps cétoniques dans ceux-ci.

Il est nécessaire de déterminer la présence d'électrolytes, de créatinine, d'urée, de bicarbonate, de chlorures et de lactate. La composition gazeuse du sang, l'acidité de ce fluide biologique est détectée.

Comment donner les premiers secours pour le coma

Dans cette situation, les soins d'urgence sont importants. Il est nécessaire d'appeler immédiatement les médecins: il sera possible de guérir le patient uniquement à l'hôpital. Ensuite, vérifiez le rythme cardiaque et la respiration, la pression artérielle. Périodiquement, il est nécessaire de reprendre les mesures afin de fournir des informations aux médecins à leur arrivée. Pour évaluer l’état du patient, vous devez poser une question. Il est également recommandé de frotter les lobes d'oreilles et de tapoter régulièrement le patient contre le visage pour l'empêcher de perdre conscience.

Avant l'arrivée de spécialistes, vous pouvez entrer indépendamment une solution de chlorure de sodium (0,9%).

Avant l'arrivée de spécialistes, vous pouvez entrer indépendamment une solution de chlorure de sodium (0,9%). Une telle injection aidera à restaurer certains des électrolytes perdus. De plus, l'insuline est administrée en pré-mesurant le taux de sucre avec un glucomètre. Il est nécessaire d'utiliser 8-16 unités. Il est impossible de laisser le patient seul: il est nécessaire de surveiller son état afin de prendre les mesures nécessaires si nécessaire.

Patient doit être couché sur le côté. Ainsi, la langue ne créera pas de difficultés respiratoires. Les vêtements étroits et exigus doivent être déboutonnés ou enlevés. Il est nécessaire que la personne ait libre accès à l'air.

Quel est le traitement nécessaire

L'aide dans les conditions d'un hôpital est nécessaire. Vous devez d’abord déterminer le niveau de perturbation des systèmes vitaux du corps. Ensuite, des mesures sont prises pour les corriger. De plus, il est nécessaire de réduire l’intoxication. Les médecins essaient de déterminer la cause de qui: cela aidera à organiser le traitement plus efficacement. La restauration des systèmes tampons physiologiques à la maison est impossible.

Équilibre de l'eau

En raison d'une grave déshydratation, les symptômes d'intoxication sont renforcés. Pour normaliser l'état du patient, il est nécessaire de normaliser l'excrétion de l'urine pour compenser la perte de liquide.

Pour rétablir l'équilibre hydrique avec un compte-gouttes injecté une solution de chlorure de sodium.

Pour rétablir l'équilibre hydrique, le patient doit d'abord être pesé. L'indicateur est nécessaire pour calculer la quantité de solution requise. Le liquide est injecté par voie intraveineuse avec un compte-gouttes. Pour chaque kg de poids, vous devez entrer 10 ml de solution de chlorure de sodium. Si la perte de liquide est trop importante, la dose est augmentée de 2 fois. Avec une augmentation du volume sanguin circulant, une diminution du sucre se produit. Lorsque l'urine commence à se détacher, les corps cétoniques sont enlevés avec elle et la posologie est réduite. Par jour est autorisé à entrer pas plus de 8 litres.

Restauration de l'équilibre électrolytique

Pour rétablir le niveau d'électrolytes, des préparations spéciales sont introduites. La carence en potassium est la plus dangereuse. Introduisez cet oligo-élément même à un rythme normal, car la dilution du sang dans la solution entrante diminuera. Les médicaments sont administrés par voie intraveineuse.

Récupération acide-base

Pour normaliser l’acidité du liquide biologique, on introduit du bicarbonate de sodium. Le médicament est utilisé si le taux tombe à 7,0. Il peut être utilisé avec une diminution à 7,1, s'il y a une perturbation du rythme des contractions cardiaques, une diminution de la pression artérielle, un coma profond.

Il faut garder à l'esprit que la récupération de l'indicateur commence lors de l'utilisation d'insuline et du rétablissement de l'équilibre hydrique. Dans le même temps, la cétogenèse est supprimée, la concentration en ions hydrogène dans le sang diminue, la capacité des reins à réabsorber les bicarbonates est restaurée.

L'utilisation de bicarbonate de sodium peut entraîner des complications. Il est donc préférable de refuser de l'utiliser sans indications particulières. Sinon, une alcalose métabolique se développe souvent.

Un apport en insuline avec une forte augmentation de la glycémie est nécessaire immédiatement.

Insulinothérapie

Un apport en insuline avec une forte augmentation de la glycémie est nécessaire immédiatement. Si les valeurs de l'indicateur ne sont pas trop élevées, une déshydratation sévère est notée, cette mesure est appliquée un certain temps après le début de la normalisation du bilan hydrique.

Utilisé l'insuline courte. Dans certains cas, il est immédiatement prescrit l'introduction de 16 à 20 unités par voie intramusculaire. Si une telle mesure n'est pas nécessaire, le dosage est sélectionné individuellement. En moyenne, jusqu'à 6 unités sont administrées par heure. Pour que la substance pénètre directement dans la veine, un dispositif spécial est utilisé: une pompe à perfusion.

Quand une personne retrouve la capacité de manger de façon indépendante, elle commence à s'injecter l'hormone par voie sous-cutanée. Pendant longtemps, on prescrit à une personne inconsciente l'administration simultanée d'insuline et de glucose: cela aide à rétablir le déficit énergétique.

Aliments après le retrait du coma cétoacidotique

Après le coma, vous devez suivre un régime alimentaire spécial. Pendant une semaine, le régime devra éliminer toutes les sources de graisse. Dans certains cas, l'interdiction persiste plus longtemps.

Les aliments doivent être enrichis en potassium. L'eau minérale alcaline est autorisée.

Limite de protéines pour 3 jours. Dans le même temps, des glucides faciles à digérer sont ajoutés au menu. Le sucre est interdit. Il devrait être remplacé par du xylitol ou du sorbitol, qui empêchent une augmentation de la concentration en corps cétoniques.

La nutrition après le retrait du coma cétoacidotique élimine la présence de sucre.
Le premier jour après sa sortie du coma, si le patient conserve la capacité de manger de façon indépendante, du miel peut être inclus dans son alimentation.
Le deuxième jour, il est permis de diversifier le régime alimentaire avec du fromage cottage faible en gras.

Besoin de régime épargnant. Le premier jour après être sorti du coma, si le patient conserve la capacité de s'auto-alimenter, du miel, de la confiture, de la semoule, des boissons aux fruits, des mousses peuvent être inclus dans son alimentation. L'eau minérale alcaline est autorisée à boire. La consommation de liquide abondante est montrée.

Le deuxième jour, la ration de pommes ou de pommes de terre, l'avoine, le kéfir, le pain, le yogourt et le fromage cottage faible en gras sont autorisés pour diversifier le régime alimentaire.

Le troisième jour, on ajoute du bouillon de viande et de la purée de viande maigre.

La semaine prochaine, on passera progressivement à l'ancien système de nutrition.

Il est important de respecter strictement le menu de régime. La violation des recommandations du médecin peut entraîner la récurrence des complications.

Erreurs de traitement

Avec une insulinothérapie inadéquate, le taux de sucre dans le sang peut chuter trop rapidement.

Si le potassium est injecté trop lentement, il y aura des complications dans le travail du système cardiovasculaire.

Si le taux de réhydratation n'est pas assez rapide, un choc hypovolémique se développe.

Si le taux de sucre dans le sang n'est pas suffisamment contrôlé, le traitement peut être choisi de manière incorrecte. De ce fait, l'état du patient peut se détériorer.

Si le potassium est injecté trop lentement, il y aura des complications dans le travail du système cardiovasculaire.

Complications possibles

Sans traitement, la mort survient. Sans l'aide de spécialistes, le coma ne peut être guéri.

L'une des complications les plus dangereuses est l'œdème cérébral. Développe dans les 6-48 heures. Dans les cas où le patient ne reprend pas conscience, il n'est pas toujours possible de détecter ce processus pathologique. Le plus souvent trouvé en raison de l'absence de signes d'amélioration. Confirmé par échographie ou tomodensitométrie du cerveau. La probabilité de décès augmente de 2 fois. Peut-être le développement de pathologies dans le domaine de la neurologie, la psychiatrie.

Une thrombose massive est possible. Souvent diagnostiqué avec une insuffisance rénale ou cardiaque, un œdème pulmonaire. Si le patient ne reprend pas conscience, une asphyxie est possible.

Prévention du coma cétoacide

Les patients diabétiques doivent étudier les symptômes caractéristiques du coma. Cela aidera à reconnaître cette complication à temps et à consulter un médecin. Aux premiers stades du traitement est plus facile, le risque de complications est moindre. Pour se familiariser avec les signes de complications devrait être et parents du patient. Si des symptômes apparaissent, contactez immédiatement un médecin. Rester seul patient ne peut pas.

Acidocétose diabétique dans le diabète sucré: symptômes, traitement
Acidocétose diabétique, coma acidocétose

Un régime est nécessaire. Même de petites déviations peuvent avoir des conséquences dangereuses. Pour cette raison, il est nécessaire d'abandonner l'utilisation de bonbons et de boissons alcoolisées.

Les médicaments doivent être pris conformément au calendrier prescrit par votre médecin. Sauter des injections est également interdit. La durée de conservation des médicaments est importante à vérifier régulièrement. Prendre un médicament périmé peut aggraver la situation. De plus, il est important de suivre les règles de stockage. Sinon, les médicaments peuvent se détériorer et devenir inefficaces.

Toutes les recommandations du médecin doivent être suivies. Il est important d’éviter les situations stressantes, de traiter rapidement toute pathologie, d’éviter le développement de maladies qui compliquent l’évolution du diabète.

Loading...