L'insuline

Taux d'insuline chez les femmes par table d'âge

L'insuline est une hormone protéique produite par le pancréas. Il a une grande influence sur les processus métaboliques dans presque tous les tissus du corps. L'une de ses tâches principales consiste à contrôler le taux de glucose dans le sang.

Grâce à l'insuline, le processus d'absorption du glucose par les cellules adipeuses et musculaires est accéléré, la formation de nouvelles cellules de glucose dans le foie est inhibée. Crée un apport de glycogène - une forme de glucose - dans les cellules, contribue à la préservation et à l’accumulation d’autres sources d’énergie, telles que les lipides, les protéines. Grâce à l'insuline, leur dégradation et leur utilisation sont inhibées.

Dans ce cas, si la fonction du pancréas n’est pas perturbée et que le fer est en ordre, il produit en permanence la quantité d’insuline nécessaire au fonctionnement normal de tout l’organisme. Après avoir mangé, la quantité d'insuline augmente, il est nécessaire pour un traitement de haute qualité des protéines, des lipides et des glucides entrants.

S'il existe des anomalies fonctionnelles dans l'activité du pancréas, tout le corps échoue. Cette maladie s'appelle le diabète.

Lorsque la production d'insuline est insuffisante, le diabète sucré du premier type survient. Avec cette maladie, les cellules bêta du pancréas qui produisent l'insuline sont détruites. Le corps n'est pas capable d'absorber la qualité des aliments entrants.

Afin de maintenir le corps dans un état de fonctionnement normal, de l'insuline «à usage alimentaire» est administrée à un tel patient avant de manger. Ce volume qui devrait permettre de traiter avec un traitement de haute qualité les aliments qui arrivent. L'insuline est également injectée entre les repas. Le but de ces injections est d’assurer le fonctionnement normal du corps dans les intervalles entre les repas.

Dans le cas où l'insuline présente dans le corps est produite en quantité suffisante, mais que sa qualité est altérée, le second type de diabète survient. Avec ce type de maladie, la qualité de l'insuline est réduite et elle ne peut pas avoir l'effet souhaité sur les cellules du corps. En fait, une telle insuline n'a pas de sens. Il n'est pas capable de traiter le glucose dans le sang. Avec ce type de médicaments utilisés pour induire l'action de l'insuline.

Le niveau d'insuline dans le taux sanguin

L'insuline Norme chez les femmes par âge (tableau)

Le taux d'insuline normal dans le sang chez les hommes et les femmes est à peu près le même, il existe de légères différences dans certaines situations.

Lorsque le taux de glucose dans le corps augmente, le pancréas commence à produire de l'insuline plus activement. De tels moments dans un corps de femme en bonne santé se produisent à la puberté, la grossesse et à un âge avancé.

Toutes ces situations sont clairement reflétées dans les tableaux ci-dessous:

Les femmes

de 25 à 50 ans

Femme pendant la grossesseFemmes 60 ans et plus
De 3 à 25 mcd / lDe 6 à 27 mcd / lDe 6 à 35 mcd / l

Le taux d'insuline dans le sang d'une femme varie selon l'âge. Au fil des ans, il a considérablement augmenté.

Insuline Norm chez les hommes

Chez les hommes comme chez les femmes, la teneur en insuline dans le corps varie avec l'âge.

Hommes

de 25 à 50 ans

Hommes 60 ans et plus
De 3 à 25 mcd / lDe 6 à 35 mcd / l

À un âge avancé, une énergie supplémentaire est nécessaire. Ainsi, après soixante ans chez l’homme comme chez la femme, la quantité d’insuline produite devient plus importante et atteint 35 mcd / l.

Insuline dans le sang. Norme chez les enfants et les adolescents

Les enfants et les adolescents constituent une catégorie particulière. Les enfants n'ayant pas besoin d'énergie supplémentaire, la production de cette hormone est légèrement sous-estimée. Mais pendant la puberté, l'image change radicalement. Dans le contexte d'une augmentation hormonale générale, les taux d'insuline dans le sang chez les adolescents deviennent plus élevés.

Enfants de moins de 14 ansAdolescents et jeunes de 14 à 25 ans
De 3 à 20 mcd / lDe 6 à 25 mcd / l

Lorsque les niveaux d'insuline fluctuent dans les limites indiquées ci-dessus, cela signifie que la personne est en bonne santé. Dans les cas où l'hormone des indicateurs ci-dessus, les maladies des voies respiratoires supérieures et d'autres organes, peut se développer au fil des ans, ces processus peuvent devenir irréversibles.

L'insuline est une hormone avec du caractère. De nombreux facteurs peuvent affecter son niveau - stress, surmenage physique, maladie du pancréas, mais le plus souvent, le diabète est causé par le diabète sucré.

Les symptômes indiquent une augmentation de l'insuline: démangeaisons, bouche sèche, cicatrisation prolongée, augmentation de l'appétit, mais tendance à la perte de poids.

Une situation où l'insuline est en dessous de la limite normale signale un exercice prolongé ou qu'une personne est atteinte de diabète de type 1. Les maladies du pancréas ne doivent pas non plus être exclues. Aux symptômes ci-dessus s’ajoutent souvent la pâleur, les palpitations, les évanouissements, l’irritabilité, la transpiration.

Comment connaître le niveau d'insuline?

Pour déterminer le contenu d'insuline, une analyse est nécessaire. Il existe deux principaux types d'analyse: après la charge de glucose et l'estomac vide. Pour diagnostiquer le diabète, il est nécessaire d'effectuer ces deux analyses. Une telle étude peut être réalisée exclusivement en clinique.

Insuline normale dans le sang des femmes et des hommes l'estomac vide

Cette analyse est réalisée le matin à jeun, afin que les résultats reflètent bien la réalité, il est recommandé de ne pas manger au moins 12 heures avant le prélèvement de sang. Par conséquent, cette analyse est prescrite pour la matinée, ce qui vous permet de bien vous préparer au don de sang.

Un jour avant l’analyse, tous les aliments gras et sucrés sont exclus du menu du patient. Vous devez également vous abstenir des boissons alcoolisées. Sinon, le résultat risque de ne pas correspondre à la réalité, ce qui complique la procédure de diagnostic correct.

En plus des ajustements apportés au menu, il est nécessaire, à la veille de l'analyse, de mener une vie plus détendue - d'abandonner les sports actifs, de faire un travail physique difficile, d'essayer d'éviter les expériences émotionnelles. Il ne serait pas superflu d’arrêter de fumer un jour avant l’analyse.

Après avoir dormi, avant de donner du sang pour analyse, vous ne pouvez rien manger ni boire que de l'eau pure non gazeuse. La prise de sang se fait au doigt, dans de rares cas, on prélève du sang veineux, même à jeun.

En plus du test sanguin, les médecins prescrivent souvent une échographie du pancréas, ce qui permet de déterminer les raisons de la production incorrecte d'insuline.

Les résultats peuvent être inférieurs à ceux du tableau ci-dessus. Un indicateur normal pour un adulte sera donc les paramètres de 1,9 à 23 μed / l. pour les enfants de moins de 14 ans, ce chiffre peut varier de 2 à 20 mcd / l. chez les femmes en position, cet indicateur sera de 6 à 27 mcd / l.

Insuline normale à charge de glucose

Pour comprendre avec quelle rapidité et quelle efficacité le corps est capable de produire de l'insuline, un test est effectué pour déterminer cette hormone après le chargement d'insuline. La préparation à cette méthode de diagnostic est effectuée exactement comme dans le cas précédent. Vous ne pouvez pas manger au moins 8 heures, de fumer, l'alcool et l'exercice devraient être abandonnés.

Avant de procéder à un test d’insuline dans le sang du patient, il lui est administré une solution de glucose à boire deux heures avant le prélèvement: 75 ml pour les adultes et 50 ml pour les enfants. Une fois que la solution a été bue, le corps commence le processus de production d'insuline et ses travaux sur la neutralisation du glucose.

Pendant tout le temps, il est impossible de pratiquer des activités physiques actives, en fumant. Au bout de deux heures, on prélève du sang pour analyse, en mesurant les taux d'insuline.

Lorsque vous prenez un patient, vous devez être calme, sinon le résultat peut être incorrect.
Après une telle analyse, les paramètres suivants seront des indicateurs normaux: pour un adulte, chiffres de 13 à 15 μed / l, pour une femme portant un bébé, la norme sera des nombres de 16 à 17 μed / l, pour les enfants de moins de 14 ans, les nombres normaux seront de 10 jusqu'à 11 mcd / l.

Dans certains cas, il peut être judicieux de procéder à une double analyse pour identifier le contenu en insuline dans le plasma humain. La première analyse est effectuée le matin à jeun, après que le patient a reçu du glucose à boire et au bout de deux heures, qu'il prenne du sang. L’analyse combinée fournira une image plus complète de l’action de l’insuline.

Comment le niveau d'insuline change-t-il après un repas?

Après ingestion, les protéines, les graisses et les glucides pénètrent dans l'organisme, le pancréas commence à produire activement une hormone permettant une bonne assimilation de toute cette diversité. En d'autres termes, le volume d'insuline augmente considérablement, raison pour laquelle il est impossible de déterminer correctement le taux d'insuline dans le corps humain après avoir mangé. Lorsque les aliments sont transformés, le contenu en insuline revient à la normale.

Le taux d'insuline après un repas augmente de 50 à 75% par rapport à la normale, alors que le taux de glycémie augmente à ce moment-là. Après avoir consommé deux heures et demie, un maximum de trois niveaux d’insuline devrait revenir à la normale.

Comment rester normal

Pour les personnes ayant des problèmes liés à la production appropriée d'insuline, les régimes pauvres en glucides sont pertinents. Le maintien de la glycémie est normal et, par conséquent, l'insuline est difficile, mais possible.

Il ne devrait pas y avoir de cuisson à la cannelle et se concentrer sur les légumes, les céréales, les compotes, le thé. La quantité de bonbon doit être clairement réglementée et il sera plus correct de le remplacer par des fruits non sucrés et des fruits secs. De la viande, il vaut mieux préférer le bœuf et les autres viandes maigres.

Outre les régimes, il existe de nombreuses recettes de médecine traditionnelle qui contribuent à la normalisation du sucre et ne permettent pas une augmentation importante de la quantité d'insuline.

Loading...